[Hé Magazine – décembre] : Noël ou la fête la plus rock de l’année

« Ce soir, ce soir c’est Noël, les étoiles brillent dans le ciel… ». Les apparences sont parfois bien trompeuses, en témoignent ces quelques vers signés, non pas Tino Rossi, mais bel et bien Didier Wampas, roi des punks français par excellence !

Si l’on avait tendance à penser les chansons des fêtes de fin d’année comme étant désuètes et surtout trop connotées pour disposer d’un quelconque intérêt musical (autre que celui d’agrémenter chaleureusement l’ambiance au pied du sapin), il est désormais temps de chasser les idées reçues.

Il est vrai, les illustres Frank Sinatra, Bing Crosby, Nat King Cole ou encore Dean Martin ont longtemps été les grands maîtres de la chanson traditionnelle du réveillon, harmonisant de leurs voix chaudes et feutrées les partitions d’antan. Rappelons après-tout que Noël a toujours été une source d’inspiration fructueuse pour quiconque ayant flairé, sans difficulté certes, le fort potentiel commercial de cette période.

Cependant, les rockeurs ont eux-aussi rapidement cédé à l’appel des lutins de Laponie et ce dès les années 1960, reprenant à leur sauce les mélodies tubesques d’un répertoire préexistant en réalité bien plus riche qu’il n’y paraît, ou en faisant le choix d’en créer de nouvelles. Elvis Presley, Phil Spector et ses Ronettes, The Crystals, les Beach Boys, et même John Lennon… la liste est longue et surtout loin d’être exhaustive.

Si la pratique n’est pas entièrement tombée en désuétude au cours des décennies suivantes (souvenons-nous par exemple de Queen et son « Thank God It’s Christmas » en 1984), elle semble néanmoins s’être offerte un joli come-back en grandes pompes au matin des années 2000, avec des musiciens tels que The Killers (« Don’t Shoot Me Santa »), Bob Dylan (« It Must Be Santa »), Julian Casablancas (« I Wish It Was Christmas Today »), The Darkness (« Christmas Time ») ou Coldplay (« Christmas Lights »), pour ne citer qu’eux.

Plus surprenant encore, en 2008 sortait la compilation « We Wish You A Metal Xmas And A Headbanging New Year » (Armoury Records), rendant un hommage metal aux immortels classiques de Noël, à travers les participations ô combien prestigieuses de pointures du genre telles qu’Alice Cooper, Ronnie James Dio (Dio), Lemmy Kilmister (Mötörhead), Steve Morse (Deep Purple) ou Steve Lukather (Toto). En 2012, le regretté Christopher Lee, acteur de légende et grand adepte de musiques extrêmes, se prêtait lui aussi à l’exercice avec son album « A Heavy Metal Christmas » (Charlemagne Productions Ltd). Cela ne s’invente pas.  

Alors cette année, comme toutes les autres à venir, « lets rock around the Christmas tree » !

Article à retrouver dans le Hé Magazine – décembre ainsi que sur la rubrique consacrée du blog ! 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s