Action culturelle #6 : Nos Quartiers Hip-Hop, du 27 au 31 août 2018

Du 24 au 31 août derniers, La Biscuiterie avait le plaisir d’accueillir 16 adolescent.e.s, pour une semaine de stage à la thématique hip-hop, dans le cadre de l’appel à projet Nos Quartiers d’Eté, initié par la région Hauts-de-France. 

40409749_701095733602105_7927813697685159936_n

Aujourd’hui, le hip-hop (et donc le rap [1]) est le genre musical préféré des 12-18 ans en Hauts-de-France, selon une étude réalisée l’an dernier par Le Patch et Soco Etudes, en partenariat avec l’ARA et le RAOUL [2]. En effet, 65% des adolescent.e.s interrogé.e.s citent le rap parmi les styles musicaux qu’ils.elles aiment. Malgré une tendance à aimer de nombreux styles musicaux différents, 44% d’entre eux.elles considèrent le rap comme étant leur style musical préféré. De plus, contrairement à d’autres genres musicaux où les préférences musicales peuvent être marquées par le sexe, il n’en n’est rien pour le rap. Oui : les filles aiment autant le rap que les garçons, lorsqu’elles sont par exemple plus nombreuses à aimer le rock et moins nombreuses en revanche à apprécier la techno ou le metal.

40116324_2082669815090729_627223705214255104_n

Dernier point, l’appréciation du rap, comparativement à celle du rock ou de la pop, semble socialement moins clivante, le différentiel entre les enfants de cadres et d’ouvriers, en ce qui concerne le rap, restant très faible. 

IMG_2040

Malgré tous ces indices, il est indéniable que les contours de ce genre musical sont parfois flous pour ses amateurs et amatrices et que sa richesse, pourtant indéniable, continue d’être insoupçonnée. 

40128151_1869853289749896_796277861412503552_n

C’est pourquoi La Biscuiterie a souhaité proposer aux jeunes adolescent.e.s de Château-Thierry, une semaine de stage somme toute transversale, avec la possibilité pour chacun.e de découvrir un univers très familier, celui du hip-hop, mais contradictoirement bien souvent méconnu et apprivoiser sa culture de façon plus globale et non strictement musicale.  

IMG_2048

Sur 5 jours donc, les jeunes participant.e.s ont pu approcher plusieurs composantes du hip-hop, à travers une initiation à trois grandes disciplines fondatrices : le graffiti, la danse et le rap. 

Le lundi, un atelier d’initiation à la culture liée au graffiti a été proposée, animée par l’artiste graffeur Virgile Garcia. Au programme, une évocation théorique ainsi qu’une recontextualisation de cet art, mais bien évidemment ensuite un passage à la pratique, il va sans dire très attendu par chacun.e.

40143627_269226793570347_3161007002558136320_n

Les adolescent.e.s ont en effet pu apprendre à créer un ou plusieurs pochoir(s), puis à manipuler une bombe de peinture, avant de se lancer eux.elles mêmes dans leurs propres créations. L’objectif ensuite ? Conserver les oeuvres jusqu’au dernier jour du stage, afin de les exposer et présenter aux familles et amis présents à la restitution.

40441553_268391827332729_5140719186342838272_n

Mardi et mercredi matin, place à la danse ! Grâce aux conseils bienveillants du danseur de hip-hop Théophile Bensusan, les ados ont eu la chance de (re)découvrir cette discipline et de mettre en place une petite démonstration chorégraphiée, à reproduire le dernier jour du stage. 

40337367_540775579677345_4287095557249302528_n

Dès le mercredi après midi et jusqu’au vendredi, tou.te.s se sont retrouvé.e.s autour d’une table dans un premier temps, afin de choisir l’instrumentale de leur future chanson commune puis commencer l’écriture d’un texte destiné ensuite à être rappé. Chacun.e a pu s’exprimer librement et donner à ses mots la direction souhaitée, avant de commencer à s’entraîner à les scander de façon claire et concise. Pour les aider, le collectif de rappeurs soissonnais CRSKP était mobilisé auprès d’eux.elles. 

40670762_2078124908878471_3636636761863487488_n

Le dernier jour a été consacré aux derniers petits détails de diction et de rythme, puisque chaque participant.e était ensuite invité.e à passer en studio afin d’enregistrer sa propre partie d’une chanson finale commune, intitulée « la réalité dépasse la fiction », à découvrir très prochainement ici-même. Chacun.e des adolescent.e.s se verra remettre un CD de leur création. 

40625744_226506621549217_5579716091543814144_n

Une restitution publique a enfin eu lieu ce même-jour, l’occasion pour les plus téméraires de montrer à leurs familles et ami.e.s ce qu’ils avaient appris tout au long de la semaine et, pour le groupe CRSKP, de proposer aux présents un petit showcase privé.

 

Un reportage tv tourné pour l’occasion est à découvrir ci-après : 

 

[1] Les termes de hip-hop et de rap peuvent renvoyer aux mêmes choses selon le contexte. Mais avant d’être un genre musical, le hip-hop est plus globalement une culture. Le rap quant à lui n’est qu’une façon de scander un texte ; tout rap est donc hip-hop mais pas inversement. Nous parlons ici de musique hip-hop, qui peut être constituée de rap, mais pas uniquement. 

[2] L’étude complète est à lire et télécharger ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s