[Hé Magazine – octobre] : Prenez soin de vous, faites des playlist ! – #2 Spéciale pop et vendanges

Tous les mois, La Biscuiterie vous propose désormais une petite sélection, il va sans dire non-exhaustive, de titres autour de thématiques diverses et variées… à chacun.e de les compléter !

#2 Spéciale pop et vendanges 

Ca y est, l’automne a pointé le bout de son nez, sonnant au passage la fin progressive des vendanges aux quatre coins de notre belle région. Et avec ces températures qui ne cessent désormais de baisser, rien de tel qu’un petit verre de vin, réconfortant et raisonnablement dosé il va sans dire, à siroter en musique. Et puis quitte à se mettre dans l’ambiance, autant aller voir du côté de ces musicien.ne.s qui ont su puiser dans leurs ivresses les thèmes de leurs plus belles partitions. 

Ce mois-ci, régalez-vous donc d’un petit top 7 de chansons enivrantes et éthyliques, à consommer, en ce qui les concerne, sans modération ! 

Summer Wine – Nancy Sinatra et Lee Hazlewood (Nancy In London, 1966)

Femme fatale et séductrice, Nancy Sinatra use de ses charmes et d’un mystérieux nectar concocté par ses soins, pour enivrer sa victime et lui dérober ses effets personnels. Ce duo Sinatra-Hazlewood marquera le début d’une longue et fructueuse collaboration pour les deux artistes ; la chanson sera quant à elle reprise à de nombreuses occasions, dont dernièrement par Lana Del Rey ou encore Coeur de Pirate. 

 

– Red Red Wine – Neil Diamond (Just For You, 1968)

Noyer ses chagrins amoureux dans l’alcool, un classique ! Si l’on connait parfaitement la célébrissime version de UB40, c’est peut-être moins le cas pour l’originale et c’est bien dommage. Signé Neil Diamond, ce véritable standard à l’interprétation bien plus crooner, se classera 62ème dans le Billboard Hot 100. Ok, la version reggae de 1983 atteindra quant à elle la première place des charts. Mais bon, 62, c’est déjà pas mal. 

 

– Champagne – Jacques Higelin (Champagne pour tout le monde, 1979)

Comment ne pas en profiter pour rendre hommage à celui dont la disparition le 6 avril dernier a endeuillé tout le paysage musical francophone ? Ouvrant « Champagne pour tout le monde », disque classé 35ème meilleur album de rock français par le magazine Rolling Stone, le single déploie sa poésie noctambule, frissonnante et horrifique, sur fond de piano virulent et obstiné. Champagne ! 

 

Lilac Wine – Jeff Buckley (Grace, 1994)

Au paroxysme de sa sensibilité, la légende californienne de la folk reprend ici avec délicatesse et  un talent inouï, une chanson écrite et composée par James Shelton en 1950, nous livrant alors une version intime et à fleur de peau, complètement bouleversante. Côté paroles, le sujet est simple et évocateur : l’amour et le souvenir, ravivés par une simple gorgée de vin de lilas… 

 

– Champagne Supernova – Oasis ((What’s the Story) Morning Glory ?, 1995)

Bon, on l’admet, entre délires psychédéliques et autres évadées hallucinées, la thématique ici reste confuse. Mais après tout, il y a le mot champagne dans le titre, alors ça compte non ? Véritable hymne du groupe phare de Manchester, le morceau atteindra rapidement la première place des charts américains et sera classé 9ème meilleure chanson britannique de tous les temps par la radio XFM, en 2010. 

 

– Old Red Wine – The Who (Then and Now, 2004)

Une période des rockeurs londoniens que l’on connaît un peu moins et qui pourtant enferme de véritables petites pépites ! Paru en inédit sur un best of du groupe en 2004, ce titre est un hommage poignant et profondément amical à John Entwistle, bassiste historique de la formation, décédé deux ans auparavant. Il s’agit par ailleurs du premier titre original composé et enregistré par le groupe depuis 1989. 

 

– Wine in the Afternoon – Franz Ferdinand (Eleanor Put Your Boots On, 2006)

Pour le quintet écossais, il n’y a pas d’heure pour boire un coup ! Alors lorsqu’il s’agit de se servir un verre en plein après-midi, cela ne pose aucun soucis. Le temps d’une ballade semi-tempo, l’heure est ici au détachement et la nonchalance contemplative, où l’on célèbre pour célébrer. Et rien de plus. 

 

Article à retrouver dans le Hé Magazine – octobre ainsi que sur la rubrique consacrée du blog !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s