Les chroniques en bref #2 : Kim, Johnny and Rose et The Beths

Parfois quelques mots valent mieux qu’un long discours : ci-après, une brève évocation de nos dernières découvertes musicales… 

Au programme cette semaine : Kim, Johnny and Rose et The Beths Continuer à lire … « Les chroniques en bref #2 : Kim, Johnny and Rose et The Beths »

Publicités

Les chroniques en bref #1 : Seabuckthorn, November Polaroïd et Hotel

Parfois quelques mots valent mieux qu’un long discours : ci-après, une brève évocation de nos dernières découvertes musicales… 

Au programme cette semaine : Seabuckthorn, November Polaroïd et Hotel Continuer à lire … « Les chroniques en bref #1 : Seabuckthorn, November Polaroïd et Hotel »

Chronique n°22 : カラオケ – Louis Aguilar (Autoproduction, 2017)

N’y pense plus, tout est bien

Avec ce nouvel album sorti au début du mois, le crooner lillois nous présente une sélection non-exhaustive des standards, ou en tout cas de ses standards, de la grande tradition du songwritting d’Amérique et d’Angleterre.

Au programme, pas moins de 16 titres délicieusement réchauffés par son timbre brûlant et séducteur, soutenus par un instrumentarium des plus sobres mais pour autant jamais insuffisant. Continuer à lire … « Chronique n°22 : カラオケ – Louis Aguilar (Autoproduction, 2017) »

Chronique n° 21 : Klymt – What I Owe To Savages (Anesthetize Production, 2016)

Les baisers de Klymt

Première chronique de la saison, première découverte !

Fondé en 2004 à Rouen, l’ovni Klymt n’est pourtant pas tout à fait novice en la matière lorsqu’il s’agit d’éparpiller ses virulences percutantes et électriques à travers le paysage musical français. Continuer à lire … « Chronique n° 21 : Klymt – What I Owe To Savages (Anesthetize Production, 2016) »

Chronique n°20 : Half Japanese – Heaven Sent (Emperor Jones, 1997)

À moitié japonais, 100% brillant

Pour notre vingtième chronique, revenons sur un album fêtant cette année ses vingt ans : Heaven Sent par Half Japanese, qui paru en marge des circuits de grande distribution et médiatisation traditionnels, a su néanmoins se faire une place de choix parmi la discothèque des amateurs de musique indé.

En réalité, au-delà de la simple chronique, l’anniversaire de cette sortie discographique est également l’occasion d’offrir une tribune plus générale à ce groupe à la singularité constante et coutumière, qui ne saurait être réduit à la brève évocation d’une seule de leurs productions. Continuer à lire … « Chronique n°20 : Half Japanese – Heaven Sent (Emperor Jones, 1997) »

Chronique n°19 : Cigarettes After Sex – Cigarettes After Sex (Partisan Records, 2017)

Sex, nicotine & rock ‘n’ roll

Originaire d’El Paso, au Texas, le groupe formé en 2008 par Greg Gonzalez aura attendu presque 10 ans avant de sortir son premier album, éponyme diront certains, homonyme corrigeront d’autres : Cigarettes After Sex.

Précédé néanmoins d’un EP il y a de ça quelques années, à savoir le très sobrement nommé I. (Spanish Prayers, 2012), ainsi que d’une série de singles entre temps, cette véritable entrée en matière ne vient que confirmer les aptitudes délicates et mélodiques d’une formation qu’il va falloir suivre de près, assurément. Continuer à lire … « Chronique n°19 : Cigarettes After Sex – Cigarettes After Sex (Partisan Records, 2017) »

Chronique n°18 : Juliette Armanet – Petite Amie (Barclay, 2017)

Pop miraculeuse

A travers la presse, qu’elle soit écrite ou télévisée, profane ou spécialisée, son nom est progressivement devenu omniprésent, voire quasi viral. Véritable phénomène du paysage musical francophone, impossible en effet de passer aujourd’hui à côté de Juliette Armanet, tant la jeune chanteuse n’a de cesse de faire parler d’elle et de son univers pastel et onirique, aux charmes étourdissants de simplicité et de maturité.

Avec « Petite Amie », l’auteure-compositrice-interprète lilloise présente son tout premier album, dans lequel elle se dévoile, avec humilité, à un public d’initiés en constante expansion. Continuer à lire … « Chronique n°18 : Juliette Armanet – Petite Amie (Barclay, 2017) »