[Hé Magazine – septembre] : Prenez soin de vous, faites des playlist ! – #1 Spéciale rock et rentrée des classes

Chaque mois dans Hé Magazine, La Biscuiterie vous propose désormais une petite sélection, il va sans dire non-exhaustive, de titres autour de thématiques diverses et variées… à chacun.e de les compléter !

#1 Spéciale rock et rentrée des classes

Septembre, qu’on le veuille ou non, est inéluctablement et inconditionnellement rattaché à la rentrée. Que l’on soit écolier.e, étudiant.e ou même salarié.e, le constat est sans appel : c’est la fin de l’été. Adieu plaisirs paresseux, bonjour résolutions studieuses. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que depuis des décennies, nombreux.ses sont les artistes à l’avoir chanté. Continuer à lire … « [Hé Magazine – septembre] : Prenez soin de vous, faites des playlist ! – #1 Spéciale rock et rentrée des classes »

Publicités

[Hé magazine – juin 2018] : Inoubliables (presque) oubliées / Episode 5 : Mamie Smith : Oh mamy, oh mamy mamy blue(s) (1883-1946)

Au cours des prochains mois, La Biscuiterie vous propose de revenir sur les grandes figures féminines oubliées de l’histoire de la musique, afin de leur rendre, à son humble niveau, l’éclat de leur notoriété passée…

Episode 5 : Mamie Smith : Oh mamy, oh mamy mamy blue(s) (1883-1946)

Véritable légende, pourtant trop vite oubliée, de la musique blues, Mamie Robinson reste encore aujourd’hui l’un des piliers fondateurs d’une culture singulière et originellement communautaire, presque exclusivement masculine. En tout cas en ce qui concerne ses représentations. Sous le pseudonyme de Mamie Smith, la jeune femme a su graver son nom sur l’écorce rugueuse de l’histoire de la musique et notamment du rock’n’roll, en s’illustrant dans l’un de ses affluents artistiques les plus importants.   Continuer à lire … « [Hé magazine – juin 2018] : Inoubliables (presque) oubliées / Episode 5 : Mamie Smith : Oh mamy, oh mamy mamy blue(s) (1883-1946) »

[Hé Magazine – mai] : Inoubliables (presque) oubliées / Episode 4 : Francesca Caccini, prélude d’une histoire du lyrique au féminin (1587-1641)

Au cours des prochains mois, La Biscuiterie vous propose de revenir sur les grandes figures féminines oubliées de l’histoire de la musique, afin de leur rendre, à son humble niveau, l’éclat de leur notoriété passée…

Episode 4 : Francesca Caccini, prélude d’une histoire du lyrique au féminin (1587-1641)

Née à la fin du XVIème siècle d’une mère chanteuse, Lucia di Filippo Gagnolandi et d’un père compositeur florentin de renom, Giulio Caccini (au service de la célébrissime maison des Médicis), la jeune Francesca est immédiatement baignée dans l’art et la musique, qui colorent son quotidien dès sa plus tendre enfance. Continuer à lire … « [Hé Magazine – mai] : Inoubliables (presque) oubliées / Episode 4 : Francesca Caccini, prélude d’une histoire du lyrique au féminin (1587-1641) »

[Hé Magazine – avril] : Inoubliables (presque) oubliées / Episode 3 : Edith Nylon ou Mylène Khaski ? Récit d’un voyage aller-retour vers les étoiles

Au cours des prochains mois, La Biscuiterie vous propose de revenir sur les grandes figures féminines oubliées de l’histoire de la musique, afin de leur rendre, à son humble niveau, l’éclat de leur notoriété passée…

Episode 3 : Edith Nylon ou Mylène Khaski ? Récit d’un voyage aller-retour vers les étoiles

A l’aube des années 80, Mylène Khaski avait tout pour devenir une vedette incontournable de la scène rock francophone. Le succès semblait en effet sourire à son groupe Edith Nylon, figure phare des années post-punk en hexagone ; une référence encore aujourd’hui pour les amateurs éclairés. Continuer à lire … « [Hé Magazine – avril] : Inoubliables (presque) oubliées / Episode 3 : Edith Nylon ou Mylène Khaski ? Récit d’un voyage aller-retour vers les étoiles »

[Hé Magazine – mars] : Inoubliables (presque) oubliées / Episode 2 : Maria Anna Mozart (1751-1829)

Au cours des prochains mois, La Biscuiterie vous propose de revenir sur les grandes figures féminines oubliées de l’histoire de la musique, afin de leur rendre, à son humble niveau, l’éclat de leur notoriété passée…

Episode 2 : Maria Anna Mozart, « A vous dirai-je maman, ce qui causa son tourment » (1751-1829)

Que l’on soit mordu de musique dite savante, amateur de belles mélodies mais aussi complètement hermétique à tout ce répertoire, il est impensable de ne pas connaître le grand Mozart, en tout cas au moins de nom. Wolfgang Amadeus Mozart, plus qu’un simple compositeur, reste aujourd’hui une icône, un repère historique, une institution.  De sa plus que célèbre 40ème Symphonie aux recoins les plus confidentiels de son œuvre, nous avons tous, au moins une fois dans notre vie, été confrontés à l’extraordinaire écriture de ce musicien de génie. Continuer à lire … « [Hé Magazine – mars] : Inoubliables (presque) oubliées / Episode 2 : Maria Anna Mozart (1751-1829) »

[Hé magazine – février] : Inoubliables (presque) oubliées / Episode 1 : Sister Rosetta Tharpe (1915-1973)

Au cours des prochains mois, La Biscuiterie vous propose de revenir sur les grandes figures féminines oubliées de l’histoire de la musique, afin de leur rendre, à son humble niveau, l’éclat de leur notoriété passée…

Episode 1 : Sister Rosetta Tharpe, The Godmother of Rock & Roll (1915-1973)

Grandes robes enluminées ou larges redingotes en velours, foulard et boucles d’oreille bourgeoises, coiffure sophistiquée et soignée et talons aiguilles parfaitement vernis : à première vue, l’accoutrement de cette grande dame rappelle inévitablement la silhouette d’une grand-mère élégante de l’après-guerre, résolument embusquée à des années lumières de toutes préoccupations rock’n’roll. Et pourtant. Continuer à lire … « [Hé magazine – février] : Inoubliables (presque) oubliées / Episode 1 : Sister Rosetta Tharpe (1915-1973) »

[Hé Magazine – décembre] : Noël ou la fête la plus rock de l’année

« Ce soir, ce soir c’est Noël, les étoiles brillent dans le ciel… ». Les apparences sont parfois bien trompeuses, en témoignent ces quelques vers signés, non pas Tino Rossi, mais bel et bien Didier Wampas, roi des punks français par excellence !

Si l’on avait tendance à penser les chansons des fêtes de fin d’année comme étant désuètes et surtout trop connotées pour disposer d’un quelconque intérêt musical (autre que celui d’agrémenter chaleureusement l’ambiance au pied du sapin), il est désormais temps de chasser les idées reçues. Continuer à lire … « [Hé Magazine – décembre] : Noël ou la fête la plus rock de l’année »