Chronique n°2 : The Pirouettes – Carrément Carrément (Kidderminster Records, 2016)

Mélodie soupirante d’une romance synthétique

Ces derniers temps, la presse spécialisée nationale semble n’en avoir que pour La Femme, sextuor ovationné tel l’enfant prodige du rock français et régulièrement sacré digne héritier d’une cold wave en pleine régénération. Pourtant, les six acolytes sont loin d’être les seuls à revendiquer cette filiation post punk et nombreux sont les groupes qui, depuis quelques années, pullulent et envahissent la scène nationale de leurs arrangements modernistes, à l’image de Lescop, Granville, Aline ou encore Pendentif.

Mais à cet inventaire commence à systématiquement se greffer le nom de The Pirouettes, duo de deux très jeunes annéciens (22 et 23 ans) qui avec « Carrément Carrément » nous gratifie de savoureuses compositions au charme certain, découlant d’une écriture sophistiquée et faussement néophyte. Continuer à lire … « Chronique n°2 : The Pirouettes – Carrément Carrément (Kidderminster Records, 2016) »

Chronique n°1 : Fountains Of Wayne – Welcome Interstate Manager (S-Curve Records, 2003)

Réunion au sommet, à l’américaine !

Pour cette première chronique, nous épluchons Welcome Interstate Manager, un disque à l’équilibre quasi-exemplaire, explorant les contours d’une pop taquine et électrique.

C’est en s’inspirant du nom d’une boutique de fontaines de la ville de Wayne, dans le New Jersey, que Fountain Of Wayne voit le jour en 1995, sous l’impulsion de deux jeunes musiciens, respectivement bassiste et chanteur – guitariste : Adam Schlesinger et Chris Collingwood. Rapidement rejoints par Jody Porter à la guitare et Brian Young à la batterie, c’est en quatuor qu’ils contracteront tout aussi prestement chez Atlantic Records, pour deux albums : Fountains Of Wayne (1996) et Utopia Parkway (1999).

Continuer à lire … « Chronique n°1 : Fountains Of Wayne – Welcome Interstate Manager (S-Curve Records, 2003) »